11 avril 2011

Primeur ou Primeurs 2010?

Mais de quoi veut-on nous parler ?

La grande semaine des Primeurs 2010 vient de s’achever, merveilleuse semaine ! Une météo radieuse, des invitations à ne plus savoir qu’en faire pour aller déguster, Rive Droite – Rive Gauche, les vins issus de la Biodynamie, les vins des œnologues conseils, les vins des amis des œnologues….sans oublier les vins de mes amis. Bref un agenda bien noirci, de la route à faire et certainement de très belles découvertes et rencontres en perspective.

 Mais voilà, que veut bien dire dégustation des primeurs ? Car un tour sur la toile nous montre l’étendue  des sens du mot « Primeur », la confusion « sexuelle » qu’il entraîne ainsi que le changement d’acception dès lors qu’on lui adjoint une notion mercantile.

Quelques exemples de définitions trouvées rapidement sur la toile.

Un vin primeur est celui qui est considéré comme prêt à la consommation alors qu'il vient à peine de finir son processus de fermentation, il est dans ce cas aussi appelé « vin jeune », « vin nouveau » ou
 « vin de l'année ». Source  Wikipédia.

n.f. primeur

1.  Caractère de ce qui est nouveau: Elle a offert la primeur de son livre à cette journaliste.

2.  Mot qu'il est recommandé d'employer à la place de scoop. Avoir la primeur de quelque chose, être le premier ou parmi les premiers à le connaître, à en jouir: Avoir la primeur d'une information. Vin de primeur ou vin primeur, vin qui peut être commercialisé et consommé dès la fin de la vinification sous l'appellation primeur ou nouveau.

n.f. pl. primeurs

Fruits ou légumes commercialisés avant la saison normale, provenant d'une culture forcée ou d'une région plus chaude. Marchand de primeurs, marchand de fruits et légumes en général.

Remarque Ce nom est du genre féminin: je vous en laisse la primeur; de délicieuses primeurs.

Editions Larousse.

L'achat en primeur consiste à acheter 2 ans à l'avance des grands crus qui sont conservés par les châteaux ou domaines jusqu'à leur libération.  

L'achat de vins en primeur est issu de la tradition des achats de grands vins de Bordeaux. Ce type d'achat s'est étendu aujourd'hui à toutes les autres régions viticoles.

Ces grands crus vendus en primeur ont des quantités limitées ; en dehors de ce type de vente, il n'y a aucune garantie de trouver des stocks disponibles sur ces vins après leur mise sur le marché. Cela est particulièrement vrai pour certains vins de Bordeaux et de Bourgogne.

Il arrive parfois que l'acquisition de certains vins en primeur s'avère économiquement plus intéressante. Certains acheteurs utilisent d'ailleurs l'achat de vins primeurs pour spéculer. 

Source Dicodunet

 

Trois définitions prises au hasard nous révèlent que primeur est un nom féminin, qui devient masculin associé aux vins, d’où la « confusion sexuelle » chère aux chefs de culture qui positionnent dans la vigne des diffuseurs tentant d’imiter la nature pour protéger la vigne contre les ravageurs qui l’attaquent. En effet, il s’agit de brouiller le comportement sexuel des papillons (tordeuses de la grappe), en leur envoyant des messages trompeurs et spécifiques. Ainsi, on diffuse dans l’environnement des copies des phéromones émises par les femelles pour attirer les mâles et provoquer leur rencontre. Submergés par trop d’indicateurs, les mâles ne trouvent pas les femelles. Cette reproduction troublée engendre moins d’œufs, donc moins de larves nuisibles. Et à terme, la population de ravageurs se réduit.

On apprend également que le vin primeur est prêt à la consommation, s’agissant des nombreux vins dégustés la semaine dernière, à part quelques rares exceptions, il faut quand même bien s’accrocher pour consommer si tôt.

De même l’achat en primeur des vins n’est plus l’apanage des grands crus. Ils sont à l’origine de cet évènement printanier et ont vu d’années en années des regroupements de vignerons, de tous horizons, s’organiser pour présenter leur(s) dernier(s) né(s) et profiter de la venue, dans la place, du gratin mondial de la dégustation, des distributeurs, importateurs et journalistes spécialisés.

Cette dernière corporation a fait sienne la définition conventionnelle du mot primeur, à savoir ce qui est nouveau, avoir la primeur, détenir le scoop. Le comportement des uns et des autres à largement alimenté la  « wineblogosphère» afin de savoir qui tirerait le premier pour sortir ces commentaires et notations. Lire: http://bonvivantetplus.blogspot.com/2011/03/bordeaux-les-primeurs-en-primeur-ca.htm

Et moi dans tout ça?

Je retiens de nombreuses et belles rencontres avec des vins ; des directeurs techniques parlant de leur « bébé» avec des mots simples mais tellement empreints de passion ; avec des propriétaires, des producteurs, de vrais personnages qui posent leur bouteille sur la table et vous captivent pendant 15 minutes sur le pourquoi du comment de leur nouveau-né ; des journalistes, des bloggeurs et bloggeuses sur lesquels j’ai pu mettre un visage, un nom ; des cavistes, des négociants soucieux de se faire leur propre opinion sur ce millésime dont les fonds baptismaux prévoient une grande et longue vie, voire succès et fortune pour certains.

Je ne vais citer personne, mais chacun se reconnaîtra, par contre concernant les vins dégustés, je ne vais pas me gêner à révéler mes coups de cœur.

Ce sont des vins pour lesquels j’ai éprouvé un réel plaisir à la dégustation, des vins qui respectent profondément la matière première, des vins qui expriment la subtilité de leur(s) sol(s), d’un terroir particulier, de cépages harmonieusement assemblés et bien sûr le travail du maître de chai, du vigneron.

Je ne classe pas, je ne note pas, je n’ai pas le recul ni les connaissances pour cela, quand bien même, je laisse cela aux spécialistes. Juste les vins que j’ai hâte de déguster à nouveau dans quelques mois, quelques années et surtout les partager.

 

Domaine Les Maisons Rouges - (AOC Jasnières et Coteaux du Loir) - Biodynamie

Cuvée garance et Cuvée Alizari. 100% Pineau d’Aunis (De la groseille et des notes poivrées à plein nez, épices, une très belle matière et beaucoup de puissance)

 

Les Demoiselles de Falfas – (AOC Côtes de Bourg) – Biodynamie

Un vrai vin plaisir. Merlot – Cabernet Sauvignon – Cabernet Franc. Remarquable panier de fruits, de la rondeur de la finesse, élevage exclusif en cuves.

 

Le Sang des Cailloux  - (AOC Vacqueyras) – Biodynamie

Cuvé Lopy Vieilles vignes. Grenache et Syrah. Attaque franche, explosion de fruits rouges et noirs, une bouche pleine et gourmande, une finale longue.

 

Château Fonroque – (AOC Saint Emilion Grand Cru Classé) – Biodynamie

Beaucoup de fraîcheur dans ce vin, des fruits rouges éclatants, plénitude en bouche le bois neuf a commencé à faire son travail, mais laisse s’exprimer le fruit, les tannins sont fins et la finale est d’une longueur impressionnante.

 

Château La Marzelle – (AOC Saint Emilion Grand Cru Classé) – Lutte raisonnée

Fraîcheur est le mot qui me vient immédiatement à l’esprit, ce 2010 et fruité à souhait, la bouche est gourmande, ample, puissante la finale est longue sur de très jolis tannins.

 

Château Cheval Blanc – (AOC Saint Emilion Premier Grand Cru Classé A)

Une matière de rêve, une robe d’une rare intensité, des fruits rouges en cascade, le vin est soyeux la finale est elle aussi d’une longueur époustouflante. 

 

Château Faurie de Souchard – (AOC Saint Emilion Grand Cru Classé)

Château Mangot Cuvée Todeschini – (AOC Saint Emilion Grand Cru)

Château Cadet Bon - (AOC Saint Emilion Grand Cru Classé)

Château Rol Valentin -  (AOC Saint Emilion Grand Cru)

Château Tour Bel Air Tradition – (AOC Fronsac)

Château Haut Condissas – (AOC Medoc)

Bad Boy - (AOC Bordeaux Rouge)

3 de Valandraud – (AOC Saint Emilion Grand Cru)

De battre mon Cœur s’est arrête – Domaine du Clos des Fées – (AOC Côtes du Roussillon Village)

Château Thénac – (AOC Côtes de Bergerac Rouge)

Cuvée Leeloo – du Château la Grave Paul Barre – Vin de France.

 

Bonnes découvertes et bonnes dégustations, avec modération.

Commentaires

Merci pour votre visite.
Votre commentaire est fort sympathique. Continuer c'est le mot, mais j'avoue humblement ne pas avoir beaucoup de temps en ce moment.
Un billet prochainement sur une découvrete en Bordeaux Clairet!

Écrit par : Stéphane | 06 juin 2011

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire